Depuis les débuts de l’eSport, les coréens sont considérés comme les meilleurs. En effet, ils possèdent une histoire riche en événements eSportif : leur pays est très ouvert à cette pratique et diverses infrastructures adaptées pour l’eSport ont été construites au fil du temps. Il n’est donc pas surprenant d’apprendre que c’est le pays du matin calme qui a créé la première ligue professionnelle de League Of Legends et que les grands vainqueurs de ces 3 dernières éditions des Worlds sont des équipes coréennes.

La LCK, de quoi s’agit-il ?

La LCK c’est la League of Legends Champions Korea. Elle est à l’heure actuelle l’équivalent coréen des LCS. On peut y voir s’affronter les 10 meilleures équipes de la région pour le titre de champion de Corée. Par un système de match aller-retour. Chaque équipe se rencontre 2 fois au cours d’une saison régulière durant 10 semaines. D’un point de vue du format, là où les LCS ont fait le choix des rencontres à manche unique. La LCK préfère organiser des BO3, laissant plus de place à la tactique et offrant moins de chances d’obtenir la victoire avec une stratégie surprenante et déstabilisante en permettant aux équipes de s’adapter lors de la draft suivante.

À la fin de la saison régulière, seules les cinq équipes en tête du classement accèdent au playoff de 2 semaines. Qui est, en LCK, un tournoi à élimination directe. Joué en BO5 avec une cinquième game traditionnellement jouée en blind avec bans. Cette phase commence par un affrontement entre le cinquième et le quatrième de la saison régulière puis le vainqueur affronte le troisième et ainsi de suite jusqu’à la finale, d’où l’importance d’être bien classé lors de la première phase. En effet, les premiers n’auront qu’un seul et unique BO à remporter pour se voir potentiellement sacré maître de Corée. Alors que les cinquièmes en auront cinq à gagner pour atteindre le même objectif.

Crédit Photo : OGN

Les qualifications

En ce qui concerne la qualification pour les Worlds le système de qualification est le même qu’au LCS. Le vainqueur des playoffs du spring split en tant que first seed et le second seed sont ceux qui totalisent le plus de points à l’issue des deux splits de l’année, point qui se gagnent en étant positionné dans le top 4 (90 pour le 1er, 70 pour le 2nd, 50 pour le 3ème et 30 pour le 4ème). Le troisième seed est à gagner lors des LCK Regional Qualifiers, un tournoi auquel participent les quatre meilleures équipes n’en possédant pas encore dans le même format que les playoffs.

Ajoute à cela une compétition individuelle : à chaque fin de partie, la presse élit un MVP. C’est-à-dire le meilleur joueur de la partie. D’un point de vue autre que scoring, ce qui rapporte au dit joueur 100 MVP points lors de la saison régulière. 200 pour les playoffs et 500 pour la finale. À la fin, le joueur qui en a collecté le plus se voit attribuer un prix spécial. Tout comme le meilleur joueur de chaque rôle, d’un point de vue scoring cette fois-ci.

Laisser un commentaire